Article par : Adriana Aralica, Directeur de Politique et Information, SLOGA –Plateforme des ONG pour le Développement, Global Education and Humanitarian Aid, Slovénie

L'année où le gouvernement slovène a rédigé sa deuxième Vérification Nationale Volontaire (acronyme en anglais, VNR) de la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD), les organisations non-gouvernementales (ONG) slovènes ont préparé un rapport de la société civile sur les ODD. À l'écart de l'aperçu de la situation et la rédaction des recommandations, les contributions concernent également l'évaluation de la mise en œuvre des ODD individuels ou des questions transversales, une vue d'ensemble du rôle de la société civile dans la mise en œuvre des ODD et les conséquences potentielles de la crise sanitaire du COVID-19 sur la mise en œuvre des ODD. 

Le rapport des ONG, rédigé par 22 ONG[1] , s'adresse à l'égalité des sexes, l'anti-discrimination et les droits humains, le bien-être des enfants, la situation des jeunes, les droits des personnes âgées, les droits des migrants, les droits des personnes LGBTI, l'éducation inclusive, la société numérique inclusive, les changements climatiques, l'apiculture, le commerce équitable, la justice fiscale, la prévention de la corruption, la responsabilité sociale des entreprises, l'économie circulaire et la coopération internationale au développement. Par conséquent, le rapport adresse et présente en détail certaines questions importantes qui n'ont pas été couvertes dans la seconde VNR slovène. Selon les résultats de l'enquête en ligne menée par SLOGA, la moitié des ONG participantes sont d'avis que la Slovénie n'est pas assez consacrée au développement durable, alors que plus de 70 % croit que le développement durable est extrêmement important pour la Slovénie. Une vaste majorité des ONG est convaincue que la crise sanitaire du COVID-19 mettra en péril la mise en œuvre des ODD. 

Afin de rendre la mise en œuvre d'un développement harmonieux plus efficace, chaque contribution dans le rapport contient une série de recommandations focalisées sur un objectif individuel ou une question intersectorielle. Le rapport de l'ONG demande au gouvernement slovène à renforcer l'approvisionnement d'espaces civiques, renforcer les mécanismes pour assurer la pleine inclusion de toutes les personnes, y compris les groupes vulnérables et marginalisés, dans l'élaboration d'une analyse complète et de mesures adéquates pour la pleine mise en œuvre du principe de « ne laisser personne de côté », pour le renforcement de la cohérence politique pour le développement durable et la création de l'Organe Consultatif Gouvernemental pour l'Agenda 2030. Le rapport de l'ONG est le reflet des efforts de la société civile pour aider la Slovénie à rester engagée aux objectifs fixés. La seconde VNR slovène fait référence au rapport de l'ONG.

Lors de la rédaction de la seconde VNR, le Bureau Gouvernemental pour le Développement et la Politique Européenne de Cohésion a développé un processus inclusif de réunions avec plusieurs parties prenantes, des ateliers thématiques et des consultations régionales. Les consultations régionales multipartites ont été coorganisées en partenariat avec SLOGA. Les ateliers (auxquels ont participé environ 140 représentants d'institutions étatiques / publiques, du secteur privé et de la société civile) ont certainement été une bonne pratique de partenariat entre une institution gouvernementale et un acteur de la société civile, en contribuant considérablement à la localisation de l'Agenda 2030, et sera utilisée dans d'autres activités de promotion pour la pleine participation des organisations de la société civile aux processus de rapport sur les obligations internationales des États. Les ateliers ont fourni un forum d'échange entre différents acteurs et les participants on identifié la nécessité d'un dialogue plus structuré et régulier sur le développement durable. L'organisation d'événements au niveau régional a fourni des renseignements précieux dans les différences régionales et la compréhension du développement durable (et la façon dont les engagements politiques internationaux sont traduits, diffusés et compris aux niveaux régional et local), mais aussi une sensibilisation aux institutions et organisations qui ne sont généralement pas atteintes au sein de notre effort de plaidoyer. 

SLOGA et ses organisations membres ont également participé activement à d'autres activités de consultation au sein du processus gouvernemental d'élaboration de la VNR. SLOGA a coordonné une réponse conjointe au projet de VNR en collaboration avec ses 9 organisations membres. Les activités de plaidoyer visant à renforcer les partenariats multipartites sur l'Agenda 2030 ont abouti à un appel de 35 ONG et réseaux d'ONG au Premier Ministre pour établir un Organe Consultatif Gouvernemental sur l'Agenda 2030. Dans l'appel, les ONG réfléchissent à la VNR et qu'en dépit d'un processus consultatif ouvert et inclusif, l'implication significative des OSC dans le processus ne soit pas reflétée dans le rapport du gouvernement. En outre, contrairement à 2017, les OSC et les autres parties prenantes n'ont pas eu la possibilité d'exprimer leurs points de vue lors de la présentation officielle de la VNR au Forum Politique de Haut Niveau sur le Développement Durable. Par conséquent, avant la présentation officielle de la VNR slovène, 35 ONG et réseaux d'ONG slovènes ont appelé le gouvernement slovène à créer un organe consultatif pour l'Agenda 2030, réunissant des parties prenantes de divers domaines et niveaux, y compris des groupes sous-représentés, pour soutenir la décision du gouvernement d'élaborer des politiques de développement durable.

Le large éventail de questions abordées dans le rapport des ONG et le large éventail d'ONG contribuant au rapport démontrent des capacités de suivi considérablement renforcées des ONG slovènes, mais également une collaboration établie entre ces acteurs pour surmonter le fonctionnement en vase clos.

[1]Les ONG suivantes ont contribué au rapport : Institut 3MUHE ; Association Centre Culturel, d'Information et de Conseil Legebitra ; Institut Ekvilib ; Association Focus pour le Développement Durable ; Forum pour un Développement Équitable (acronyme en anglais, FER) ; Humanitas - Centre d'Apprentissage et de Coopération Mondiaux ; Institut d'Études Africaines ; Institut pour la Participation Électronique - InePA / Réseau d'ONG pour une Société de l'Information Inclusive en Slovénie ; Institut d'Études sur l'Égalité des Sexes (acronyme en anglais, IPES) ; Centre Juridique et d'Information pour les ONG - PIC ; Conseil National de la Jeunesse de Slovénie (acronyme en anglais, MSS) ; OVCA - Association pour la Protection et la Sensibilisation - Centre d'Anti-discrimination ; Institut de la Paix ; Institut POVOD ; SLOGA - Plateforme des ONG pour la Coopération au Développement, l'Éducation Mondiale et l'Aide Humanitaire ; Association Slovène des Amis de la Jeunesse (ZPMS) ; Association Slovène des Apiculteurs ; Fédération Slovène des Organisations de Retraités - ZDUS ; Philanthropie Slovène ; Transparence International Slovénie ; Institut TRI ; et UNICEF Slovénie.