Par MACOSS, membre de Forus à Maurice 

Le Mauritius Council of Social Service (MACOSS), en partenariat avec Forus, a réalisé un projet de Renforcement des capacités cofinancé par l'Union européenne (UE) et l'Agence française de développement (AFD). 

La communication est très importante pour nouer des contacts clés dans les activités de réseautage d’une organisation et pour sa promotion. Le projet Forus « Partenariat avec ses membres nationaux pour la mise en œuvre d'actions de renforcement des capacités » a permis au MACOSS de revoir ses stratégies de communication pour mieux atteindre ses objectifs organisationnels fondamentaux. 

La mise en place d'un centre de ressources dans le cadre du projet a été rendue pleinement opérationnelle au Regional Leadership Centre (RLC), le Centre de leadership régional du MACOSS. La première activité de ce partenariat s'est tenue le 31 juillet 2020 au RLC où des spécialistes de la communication ont été invité•e•s à faire un exposé sur la communication stratégique. Les parties prenantes et organisations membres présentes ont reçu des informations détaillées sur le processus des projets « Développement des capacités - Communication et renforcement de l'engagement des organisations membres (OM) ».  

Le 18 septembre 2020, un atelier sur le thème « Développer une stratégie de communication » a été organisé au RLC du MACOSS dans le but de développer une stratégie de communication appropriée qui permettra au MACOSS de communiquer efficacement avec ses membres et ses partenaires. Les éléments clés de la stratégie de communication ainsi que la manière dont la presse et les relations publiques, les stratégies Web et les plans de marketing s'intègrent dans la stratégie de communication globale du MACOSS ont été débattus et formalisés.   

Vingt représentant•e•s d'ONG œuvrant dans divers domaines tels que l'environnement, la santé et le bien-être, le soin aux personnes âgées, l'éducation, le handicap, le genre, la pauvreté et le développement durable, et opérant à différents niveaux tels que la communauté, la ville, le national et l'international ont participé à cet atelier. Les membres du Comité exécutif, les membres honoraires et le personnel du MACOSS ont également participé à cet atelier.

L'atelier a été animé par M. Seethiah Dhuvandranand, maître de conférences en « Gestion stratégique et entrepreneuriat » à l'Université de l'Île Maurice. Il a partagé son expérience sur les stratégies de communication. Le programme comprenait, entre autres, des exercices sur l'analyse de la situation actuelledes succès et revers du MACOSS au cours des trois dernières années, ainsi qu'une analyse environnementale des facteurs internes et externes qui pourraient affecter le travail du MACOSS. Les membres du MACOSS ont également profité de cet atelier car les connaissances acquises grâce aux interactions peuvent leur permettre d'améliorer les stratégies de communication dans leurs organisations respectives. 

Dans le prolongement du 1er atelier de Stratégie de communication, un 2ème atelier a eu lieu le 19 octobre 2020. Étant donné qu'une stratégie de communication doit refléter et être profondément cohérente avec le plan organisationnel global, la vision, la mission, les objectifs et les valeurs du MACOSS ont été analysés en détail. L'objectif principal était de développer un plan de communication comprenant des outils de communication efficaces permettant d'atteindre les objectifs organisationnels globaux, pour engager efficacement le dialogue avec les principales parties prenantes, pour démontrer le succès de notre travail et pour s'assurer que tout le monde comprenne bien le rôle du MACOSS dans le Troisième secteur. Enfin, un atelier autour des réseaux sociaux a été organisé pour les organisations membres le 2 février 2021 ainsi qu’un atelier de deux jours, les 4 et 5 février, consacré au développement d’une stratégie de communication pour MACOSS.  

La collaboration avec Forus a également permis au MACOSS de repenser un écosystème de communication avec tous les médias numériques pertinents tels qu'une page Facebookune page Instagram et une chaîne YouTube de même qu'un site officiel. Ces médias numériques seront utilisés pour mettre en valeur les bonnes pratiques de ses organisations membres et de ses partenaires. En raison de contraintes financières, les organisations membres ne sont pas en mesure de partager leurs travaux avec les principales parties prenantes et le public. Ainsi, le gouvernement et les autres donateurs ne peuvent pas être mis au courant des bonnes pratiques et des défis rencontrés par les ONG.  En raison du manque d'informations, les parties prenantes ont une opinion négative des ONG. Le travail des ONG doit être rendu visible et concret. Ainsi, les efforts de vulgarisation du MACOSS et de la société civile à travers ces outils médiatiques changeront le discours et les perceptions du public sur le secteur de la société civile. Cela comblera le fossé entre les organisations communautaires, le MACOSS et les décideur•se•s politiques.   

Des responsables communication ont également été recruté•e•s pour assurer une meilleure communication bidirectionnelle entre le MACOSS et ses parties prenantes, y compris le gouvernement qui a besoin du MACOSS pour élaborer des documents de synthèse en période de changement et d'élaboration des politiques. Grâce à ce projet et à ses activités connexes, le MACOSS améliorera de manière efficace et effective ses actions de réseautage et de facilitation, de plaidoyer, d'élaboration de politiques et d'autonomisation