Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Le développement continu des capacités et l’apprentissage est la condition essentielle pour permettre à la société civile d’orienter et de façonner les politiques publiques nationales et internationales. De plus, une tendance croissante et inquiétante à la réduction de l’espace civique et à la « criminalisation » des actions et campagnes de la société civile est visible et répandue dans le monde. L’impact des acteurs de la société civile reste fortement dépendante de la capacité des acteurs eux-mêmes à mobiliser leurs circonscriptions et partenaires, pour collaborer, développer une expertise basée sur leurs pratiques, apprendre des expériences locales, s’engager de manière stratégique dans les interactions avec les autorités locales et nationales, développer des partenariats avec d’autres membres de la société et développer des propositions qui attirent l’attention de leurs circonscriptions, des acteurs politiques et des médias.

L'approche de Forus concernant le besoin de développement continu de capacités est basée sur l’impact, les besoins, une démarche entre pairs, le développement du leadership et la promotion de l’expertise, de l’innovation, de la réflexion et de l’échange des bonnes pratiques entre ses membres aux niveaux national, régional et mondial. Le but final est d’augmenter les capacités des Plateformes Nationales et des Coalitions Régionales à représenter les positions et ambitions de leurs circonscriptions, tout en restant des acteurs efficaces et indépendants malgré les restrictions croissantes à l’activisme civique.

L’impact du développement des capacités sur la société civile:

(i) L’augmentation de la capacité des OSC à exprimer les préoccupations de leurs circonscriptions et à orienter le changement social dans leurs sociétés.

(ii) Le renforcement de la capacité de la société civile dans différents pays à demander des comptes plus complets aux gouvernements.

(iii) Le soutien aux OSC de différentes régions du monde pour les encourager à s’engager dans des échanges et interactions réciproques en partageant les informations, en apprenant les uns des autres et en se soutenant mutuellement dans le développement de bonnes pratiques et de méthodologies pour des résultats plus probants.

(iv) Le renforcement des conditions et capacités pour des initiatives communes aux niveaux local, national, régional et mondial, augmentant ainsi la visibilité et l’impact politique des OSC en leur permettant d’orienter des processus clés du développement et de la démocratie.

(v) L’augmentation des capacités de communication et de mobilisation des OSC à travers une légitimité et une crédibilité accrues des OSC.

(vi) Le renforcement des systèmes de gouvernance et de redevabilité des OSC tout en développant les compétences des OSC pour la mobilisation indépendante des ressources.

(vii) Le développement de l’expertise technique des OSC afin d’exploiter pleinement les possibilités numériques de la collecte et de l’analyse des données pour promouvoir les demandes collectives basées sur ces éléments.

(viii) L’encouragement aux OSC, et en particulier les Plateformes Nationales d’ONG et les Coalitions Régionales, à rester actives, devenir plus stratégiques et créatives face aux restrictions croissantes à l’activisme civique, défendre l’espace civique au niveau national et mobiliser autour des problématiques majeures interdisciplinaires actuelles.

(ix) Le renforcement des conditions et des capacités pour le travail collaboratif entre la société civile et d’autres parties prenantes clés (par exemple, le monde académique ou le secteur privé) aux niveaux local, national, régional et mondial.

(x) L’encouragement des organisations de la société civile à contribuer à la mise en œuvre de l’objectif de développement durable nº17 concernant les partenariats mondiaux, à travers une organisation leur permettant de s’impliquer de manière plus efficace avec les réseaux et campagnes des niveaux régional et mondial des OSC sur les ODD.

(xi) La contribution à l’établissement et à la diffusion d’une conscience croissante de « citoyenneté mondiale », qui doit être promue partout afin de surmonter les tendances actuelles à l’isolationnisme, telle que nous la voyons par la création de frontières et de murs dans de nombreuses sociétés. Forus est un acteur légitime pour mettre en œuvre un programme vaste et ambitieux pour le développement des capacités et de l’apprentissage de la société civile aux niveaux national et régional, tout en assurant une visibilité internationale, des synergies et une portée étendue à ses membres.