La directrice de Forus, Sarah STRACK, ainsi que d'autres dirigeants de réseaux et de plateformes de la société civile ont partagé leurs observations et leurs réflexions, en identifiant les possibilités pour faire face au COVID-19 dans une série d'articles intitulée L'avenir de la société civile, facilitée par ICVA (International Council of Voluntary Agencies)

 par Sarah STRACK 

La crise dû au COVID-19 est une épreuve sans précédent pour les sociétés, les décideurs et les communautés, et pousse la résilience du monde à ses limites. Ses conséquences ont déjà touché tant de personnes de manière souvent dramatique, et il n'y a aucun moyen de prédire la durée et l'ampleur des défis à venir. 

Les actualités se sont transformées en une avalanche de chiffres déprimants - et tandis que nous essayons de faire face à l'ampleur des impacts sanitaires, l'ombre implacable de la pandémie et les abus concomitants se déploient : la violence contre les femmes et les filles s'est intensifiée, la déforestation en Amazonie a augmenté, la criminalisation des mouvements sociaux et les attaques contre les militants ont continué, et de plus en plus de personnes hésitent à parler des impacts et de la gestion de la pandémie par les autorités par peur des représailles. 

On ne peut pas rester indifférent face à cette crise.

Et nous ne le ferons pas. Les gens sont plus résistants lorsqu'ils sont confrontés à de grands défis. Le potentiel créatif, le pouvoir d'organisation, le sens de la solidarité qui a émergé dans de nombreuses communautés où malgré la distance physique, des liens plus profonds se sont tissés, - tout cela est incroyablement inspirant. Les OSC et les plateformes d'OSC ont une fois de plus montré qu'elles sont à l'avant-garde des luttes actuelles, en construisant des réseaux de soutien et en répondant aux besoins des plus vulnérables et de nombreuses personnes pour lesquelles les institutions gouvernementales semblent si déconnectées de leur réalité. 

Cela me donne un fort sentiment d'espoir et une énergie incroyable. Je suis humblement touchée par la force, le dévouement et la compassion dont nous sommes témoins chaque jour. Mettre les gens au centre est la seule façon de sortir de cette crise de manière significative en construisant un chemin d'espoir, un chemin vers un changement positif et transformateur. 

Un potentiel moment charnière pour l'humanité, à nous d'être du bon côté de l'Histoire. 

Pour ce faire, nous devons reconstruire en mieux, en mettant les personnes au premier plan, et non le profit. Nous devons élaborer, nous approprier et mettre en œuvre un nouveau contrat social entre les personnes, les gouvernements et l'économie réelle. Un contrat qui place les gens au premier plan et pose les bases de sociétés justes et durables. Un contrat qui n'est pas replié sur lui-même mais qui englobe la diversité, l'égalité et la solidarité mondiale. Un contrat dans lequel les mesures d'urgence climatique et de protection de la planète sont intensifiées, sans se limiter à de fausses promesses ou à de timides mesures progressives. 

Si ce n'est pas maintenant, alors quand ? 

Forus et ses partenaires continueront à travailler en étroite collaboration et à unir leurs efforts chaque fois que cela sera possible pour faire face à la crise actuelle. Les plateformes nationales et régionales ont une perspective unique et offrent un espace inclusif pour stimuler les initiatives communes, pour exiger et demander des comptes aux décideurs et veiller à ce que les paroles soient entendues par l'action.  

Cela est nécessaire non seulement pour répondre immédiatement à la crise, mais aussi pour faire face aux tendances à plus long terme - toutes les parties prenantes devront s'efforcer de créer un environnement favorable pour que la société civile puisse jouer pleinement son rôle. Que ce soit d'un point de vue législatif, politique ou de mise à disposition de ressources. Des processus véritablement participatifs seront le seul moyen de garantir que le programme de transformation dont nous avons besoin puisse être élaboré, pris en charge et mis en œuvre conjointement. 

S'il est une chose qui est claire aujourd'hui, c'est que nous aurons besoin d'encore plus de coopération pour construire un avenir sain et sans risques.  

Vous pouvez consulter la série complète d’articles ici 🔗 https://bit.ly/3dzm26M 
N'oubliez pas de vous joindre à l'atelier sur ce sujet le 17 juin 2020.  Plus d'informations ici