Le membre canadien de Forus, le Conseil Canadien pour la Coopération Internationale (CCCI), a organisé un webinaire le 30 janvier afin de lancer la troisième édition d'un rapport indépendant évaluant de manière approfondie les 46 rapports de Revue Nationale Volontaire (VNR en anglais) soumis au Forum Politique de Haut Niveau (HLPF en anglais) en 2018.
Ce rapport a été commandé à diverses organisations de la société civile, notamment ActionAid International, Action pour un Développement durable (A4SD), Arab NGO Network for Development, Bond, Conseil Canadien pour la Coopération Internationale (CCCI), Catholic Agency for Overseas Development (CAFOD), Forus, International Institute for Sustainable Development, Sight Savers, Together 2030, World Vision International et Worldwide Fund for Nature UK.
Outre l'analyse des VNR de 2018, le rapport fournit des informations utiles et des suggestions sur la manière dont les gouvernements, les organisations de la société civile et les autres parties prenantes peuvent améliorer leurs efforts pour que l'Agenda 2030 pour le développement durable soit mis en œuvre avec succès au niveau national.
Le rapport identifie dix piliers clés jugés essentiels à la mise en œuvre efficace de l’Agenda 2030. Il reconnaît également les bonnes pratiques émergentes et énonce une série de conclusions et de recommandations sur la manière dont les pays peuvent améliorer leur mise en œuvre de l'Agenda 2030 et utiliser le HLPF comme une opportunité pour un apprentissage mutuel entre pairs, un échange de connaissances et un soutien.
Le rapport énonce également des recommandations sur la manière dont les pays peuvent améliorer leurs rapports au HLPF en se réunissant et en s'appuyant sur les directives volontaires du Secrétaire général des Nations Unies en matière de rapports communs pour les VNR. Fait important, le document compare l'évolution des rapports VNR au fil du temps grâce à une comparaison de l'analyse des VNR en 2016 et 2017 avec les conclusions de 2018.
Les principales conclusions du rapport incluent :
1. Une majorité de pays a réalisé des progrès dans la mise en œuvre et le reporting des objectifs de développement durable, notamment par la mise en place de mécanismes institutionnels de mise en œuvre et l'intégration des objectifs de développement durable dans les politiques nationales.
2. Des progrès supplémentaires sont nécessaires pour mettre en place les éléments de base des objectifs de développement durable, qui comprennent les structures de gouvernance, les arrangements institutionnels, les politiques et les moyens de mise en œuvre.
3. L'engagement des parties prenantes doit encore être amélioré, au-delà des mesures ad hoc : s'il existe une nette augmentation du désir d'inclure des acteurs non étatiques dans les consultations des VNR, très peu de rapports VNR fournissent des informations sur les processus formels habituels d'engagement des parties prenantes.
4. Il y a eu peu d’engagement avec le potentiel de transformation de l’Agenda : très peu de pays ont déclaré participer activement aux éléments les plus transformateurs de l’Agenda 2030, tels qu'une approche fondée sur les droits de l'homme ou l'importance de reconnaître les limites planétaires.
5. Les efforts ciblés visant à ne laisser personne derrière ne font toujours pas l'objet d'une attention suffisante : la plupart des pays fournissent des informations sur les efforts déployés pour ne laisser personne derrière mais seuls 35% ont donné un compte rendu détaillé des efforts ciblés visant à tenir concrètement l'engagement pris de ne laisser personne derrière.
6. Les États membres ne tirent toujours pas pleinement parti des VNR : des lacunes sont à signaler en ce qui concerne les enseignements tirés ou les domaines dans lesquels les pays auraient intérêt à se baser sur les expériences et les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre.

De son côté, Deirdre de Burca, Coordinatrice de Plaidoyer, représentait Forus au webinaire. Elle a expliqué aux participants que le développement des capacités des membres était une activité essentielle du réseau. Elle a souligné que l'Agenda 2030 pour le développement durable appelle la société civile à renforcer considérablement ses capacités afin de pouvoir suivre et mettre en œuvre efficacement l’agenda. Elle a décrit l'approche à quatre volets de Forus dans son stratégie de développement des capacités, notamment :

(i) Politique et plaidoyer : Forus a élaboré un document de synthèse intitulé «Développer les capacités de la société civile au niveau mondial afin de garantir la mise en œuvre effective de l'Agenda 2030» (voir document ici), qui a été lancé à l'occasion du HLPF 2017. Ce document de plaidoyer appelle à une approche globale du développement des capacités des organisations de la société civile à travers le monde en créant une architecture internationale d'instituts de développement des capacités, de groupes de réflexion et de plates-formes en ligne appuyés par un système mondial de financement du développement des capacités. Forus continue de mener des activités de plaidoyer liées à cette importante proposition.
(ii) Recherche : Forus a analysé les VNR soumis au HLPF par les gouvernements en 2017 et 2018 et a identifié la fréquence à laquelle les gouvernements faisaient référence au développement des capacités dans ces VNR et quel type de développement des capacités ils soutenaient dans leur pays (ex. : la société civile a-t-elle été ciblé ?). Les résultats de cette recherche contribueront à l’élaboration d’un document de plaidoyer en faveur du développement des capacités de Forus, qui sera publié au HLPF 2019.
(iii) Financement : Forus fournit des fonds à ses membres par le biais de rétrocessions qu'il met à disposition pour des projets nationaux, dont beaucoup concernent des activités de renforcement des capacités.
(iv) Développement des capacités : Forus assure le développement continu des capacités de ses membres dans des domaines tels que le développement du leadership et la protection. Forus a également commencé à se coordonner cette année avec d'autres réseaux tels que Action for Sustainable Development (A4DS) et le réseau TAP afin d'organiser des ateliers de développement des capacités pour les OSC aux niveaux national et régional, liés à la participation aux processus de VNR.

Le webinaire a été un franc succès et a attiré plus de 130 personnes. D'autres événements destinés à promouvoir le rapport sont prévus dans le cadre des différents forums régionaux des Nations Unies sur le développement durable qui auront lieu entre mars et mai de cette année. Forus travaillera également avec Action for Sustainable Development et d’autres réseaux pour élaborer une lettre politique que les membres nationaux pourront utiliser pour envoyer à leurs gouvernements et les informer du rapport de cette année et de ses conclusions. Pour plus d'informations sur cette lettre de plaidoyer, veuillez contacter Deirdre de Burca à l'adresse Deirdre@forus-international.org.

Veuillez trouver des liens vers le résumé et la version complète du rapport* sur le site Web de Forus :
Full Report (English) I  Executive Summary (English)  I  Key Findings (English)
Executive Summary (French)  I  Main conclusions (French)  
Resumen ejecutivo (espanhol)  I  Main conclusions (espanhol)

* As versões em árabe e português estarão disponíveis em breve.