Par Angel Mendoza, Équipe de communication de Forus 

Le 22 mai, Forus, ses membres et plus de 400 groupes de la société civile du monde entier se sont réunis pour demander aux dirigeants mondiaux d'agir ensemble pour lutter contre le #COVID-19 et de fournir un plan en 12 points (voir l'ensemble des 12 points se trouve ci-dessous¹) pour mieux reconstruire en réponse à la crise mondiale déclenchée par cette pandémie.  


Cette déclaration précède une « Journée de la solidarité » conjointe destinée à mettre en lumière l'action communautaire menée dans le monde entier le vendredi 22 mai 2020 pour protéger tout un chacun, partout, et veiller à ce que personne ne soit laissé pour compte. C'est pourquoi le slogan était « unir nos forces pour montrer que nous sommes #Plus forts ensemble » (joining forces to show that we are #StrongerTogether). 


La Journée mondiale de la solidarité a été coordonnée et animée par un important groupe d'organisations de la société civile du monde entier, réunies par la Campagne d'action des ODD des Nations Unies, le projet Everyone, Action mondial contre la pauvreté (GCAP) et Action for Sustainable Development

De nombreuses actions ont été proposées début mai pour associer la société civile à cette initiative. Le 15 mai, par exemple, il a été proposé d'envoyer une lettre aux représentants locaux en utilisant un modèle de lettre. (Disponible en anglais, français, espagnol et russe) 

Deuxièmement, la société civile en général a été invitée à partager son expérience sur les réseaux sociaux en utilisant le hashtag #StrongerTogether et à faire part de son initiative sur cette carte.Le 22 mai, les OSC et de nombreux citoyens ont rejoint la Journée mondiale de la solidarité et ont partagé leurs récits de solidarité, avec une image colorée de l'action locale pour mettre en évidence la force de la diversité. Partout, les gens ont manifesté leur expression colorée de solidarité face à la crise et ont créé un effet papillon de changement transformateur, d'espoir et d'unité, et ont dessiné des arcs-en-ciel à afficher aux fenêtres. 

Certains de nos membres Forus tels que PIANGO, UNITASBONDPLATAFORMA ONGDUNNGOFDOCHASCOORDINADORA ONGDSLOGA  et la plate-forme lituanienne des ONGD ont rejoint la Journée de la solidarité en partageant des messages, des vidéos et des initiatives sur leurs réseaux sociaux. 

¹Ensemble complet des 12 points mentionnés ci-dessus. 
Les Nations Unies sont appelées à : 

1. Mettre directement en lien les groupes locaux avec les fonds d’intervention immédiate et de relance, avec un « marqueur de genre » pour les femmes, les personnes marginalisées, les organisations communautaires et les entreprises sociales, afin de s'assurer que nous ne laissons personne pour compte. 
2. Sauvegarder la liberté d'expression et soutenir les approches innovantes en matière de liberté de réunion numérique, afin de garantir que toutes les voix soient entendues. 
3. Promouvoir le cessez-le-feu mondial et aider les gouvernements à réorienter les dépenses militaires vers la protection sociale. 
4. Appeler à l'interdiction du commerce d'animaux sauvages vivants et à l'arrêt de la déforestation. 
Lors de la phase de « riposte » à court terme, les gouvernements des États membres et les organismes donateurs sont appelés à : 
5. Protéger les travailleurs de la santé et les travailleurs sociaux en première ligne, en veillant à ce qu'ils aient accès à des conditions de travail sûres et décentes et à ce qu'ils disposent de ressources suffisantes. 
6. Impliquer les organisations de la société civile dans les réponses politiques et opérationnelles au COVID-19. 
7. Faire respecter les engagements financiers et politiques en faveur d'une approche fondée sur les droits de l'homme, en particulier les droits des personnes âgées, des personnes handicapées et des femmes, des filles et des personnes transgenres. 
8. Associer des conditions sociales et environnementales claires à toute incitation financière d'urgence au profit des entreprises, comme le traitement équitable des travailleurs et la réduction des émissions de carbone. 
Lors de la phase de « reprise » à moyen terme, les gouvernements des États membres et les organismes donateurs sont appelés à : 
9. Opérer un changement radical en faveur de l'universalité des soins de santé, des prestations sociales et de la protection sociale, qui comprend des services essentiels tels que les programmes de vaccination et les produits et services de santé sexuelle et reproductive pour tous. 
10. Annuler les dettes nationales afin de garantir que les gouvernements disposent de fonds suffisants pour assurer une reprise équitable. 
11. Adopter des politiques fiscales plus justes concernant ceux qui détiennent le plus de ressources dans notre société, parallèlement à des mesures de lutte contre les flux financiers illicites pour financer ces protections. 
12. Mettre en place des incitations à une révolution industrielle féministe et verte, afin de permettre une augmentation rapide des emplois durables. 

Pour plus d'informations, veuillez consulter les sites Internet www.covidcitizenaction.org et www.solidarityinaction.org/