Iara Pietricovsky,Présidente de Forus

Après le dernier conseil de Forus, le Forum International des Plateformes Nationales d’ONG, Iara Pietricovsky, directrice exécutive d’ABONG, la plateforme d’ONG brésiliennes, a été élue présidente du réseau.Dans cet article, elle met en évidence certains enjeux actuels et futurs du réseau.

Forus est un réseau qui s’est construit au cours de ces dix dernières années. Le réseau connaît en ce moment même une renaissance due au changement de son identité de marque et à l’intégration de nouveaux membres. Lors de la dernière assemblée générale qui a eu lieu à Santiago du Chili, nous avons réitéré notre engagement envers la démocratie, les droits de l’homme et la nécessité d’un regard critique, indispensable pour affronter les challenges auxquels notre société est confrontée.

Nous traversons une période difficile. Nous observons,d’un côté, un monde aux abords d’une explosion du système politique avec une prédominance autoritaire et fasciste (tout le contraire de la politique) et, d’un autre côté, une économie de plus en plus néolibérale, totalitaire, qui concentre la richesse et qui homogénéise. Sans oublier le risque éminent représenté par les conséquences liées au réchauffement climatique.

Face à ce scénario inquiétant, le rôle de Forus est avant tout de marteler les principes inspirés de la Déclaration universelle des droits de l’homme, du Pacte international concernant les droits économiques,sociaux et culturels, des accords de l’Agenda 2030 et des accords en matière de biodiversité et de climat. Il s’agit aussi d’agir dans le cadre d’un agenda international positif au-delà de ceux adressés par l’Organisation des NationsUnies (ONU) et essayer de résoudre l’énigme constituée par le pouvoir du monde contemporain.

L’objectif de Forus est donc de contribuer à une nouvelle approche de la politique de façon à la transformer en un véritable espace de construction de valeurs, d’éthique, de droit à l’opposition, au sein duquel le conflit contribue à la démocratie. La démocratie que nous souhaitons instaurer doit englober et valoriser la diversité, la participation, l’égalité, la liberté et la libre circulation. Nous ne devons pas nous rabaisser face à un esclavage volontaire stimulé par une peur hystérique d’un monde réel qui se caractérise par la violence, l’exclusion et qui nous assujettit.

Le rôle de Forus est aussi de trouver un moyen de communication inclusif et global où tous les individus se sentent reconnus dans leurs particularités. Forus a pour objectif de lutter contre les nouvelles formes de pouvoir qui émergent des réseaux sociaux et des nouvelles technologies de l’information, tel que le phénomène actuel du« firehosing » avec l’utilisation massive des « fake news » qui représente un réel danger pour les démocraties.

L’un des défis de Forus est de maintenir le contact avec ses bases, c’est-à-dire les organisations et les représentants de la société civile. Cela implique l’organisation de rencontres avec nos parties prenantes ;ce qui passe par le biais de nos formations et de nos échanges directs. Cela implique aussi le maintien de ce contact afin de créer des liens solides et une entraide mutuelle.

Il est également important de développer l’Initiative Globale de Forus qui constitue l’un des moyens pour combattre cette tendance mondiale et dont l’objectif est de promouvoir un cadre international favorable à la citoyenneté mondiale, à la fois dans le domaine politique et le domaine du financement.

Ci-dessous, visionnez la vidéo de notre présidente, Iara Pietricovsky, qui présente notre réseau et les challenges auxquels sont confrontés les acteurs de la société civile. N’hésitez pas à la diffuser largement !