Communiqué de presse

LANCEMENT DE LA PLATEFORME DE LA SOCIÉTÉ CIVILE DE L’OCÉAN INDIEN

L'intégration régionale est un instrument stratégique pour stimuler la croissance et le développement. Le gouvernement et le secteur privé reconnaissent les multiples fonctions que la Plateforme de la société civile et les organisations de la société civile membres jouent pour faire face aux principaux défis de la région. Des défis liés à la croissance et au développement de la région tels que la pauvreté et le chômage, la dégradation de l'environnement et le changement climatique, les enjeux représentés par le développement durable, la gestion des conflits et des catastrophes, la pandémie du VIH/sida, la santé, la démocratie et la gouvernance, ainsi que plusieurs autres problèmes émergents à tous les niveaux dont font face la société civile et le gouvernement.

Des recherches ont montré que les organisations de la société civile de la région de l'océan Indien travaillent isolément et semblent utiliser abondamment des ressources précieuses en raison d'efforts individuels, de la duplication de projets et de l'absence de mobilisation, de mise en réseau et de partage d'expériences professionnelles. La force croissante des acteurs de la société civile sur la scène du développement soulève de nouveaux défis et crée la nécessité d'une approche coordonnée et d'alliances pour un développement durable et équitable.

Afin de promouvoir les rôles des acteurs clés de la société civile dans l'intégration régionale, une vision a été élaborée depuis 2014 par la Plate-forme d'engagement des citoyens des Seychelles et le Conseil mauricien des services sociaux afin de favoriser la création de plates-formes de la société civile actives dans la région. La vision serait la création d'une plate-forme régionale qui facilitera et favorisera la mise en réseau, les alliances stratégiques pour la collaboration et la participation des acteurs non étatiques ; dans le but d'échanger des informations et d'organiser leur participation à la définition du processus d'intégration régionale.

Après 5 ans de travail acharné et de consolidation du partenariat et de l'accord entre les différentes plates-formes de la société civile, les pays se sont réunis pendant une semaine pour finaliser toutes les obligations et accord juridiques et officiellement lancé la PLATEFORME DE LA SOCIÉTÉ DE LA SOCIÉTÉ CIVILE DE L’OCÉAN INDIEN, à l'hôtel Voila Bagatelle le 22 août 2019. La Commission de l'océan Indien, représentée par Mme Gina Bonne, a eu l'honneur de lancer officiellement la plate-forme.

L’objectif de la Plate-forme de la société civile de l’océan Indien est de faciliter l’engagement des OSC durables, significatives, efficaces et percutantes de la région. La plateforme créera également les fondations permettant aux organisations de la société civile de constituer des réseaux ; développer des alliances stratégiques et des modalités de collaboration et de participation. Ce sera l'organe chargé de faciliter les programmes conjoints et la coordination afin d'obtenir les résultats et les impacts requis dans la région de l'océan Indien.

Le comité nouvellement élu a mené sa première activité qui consistait en une réunion avec des bailleurs de fonds et des partenaires tels que le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), l'Union européenne (UE, la Commission de l'océan Indien, l'Ambassade de France, l'Alliance française de développement, afin de présenter la plate-forme et son plan d'action.


Le Comité exécutif de la Plate-forme de la société civile de l’océan Indien, est composé des organisations suivantes :

1. Mauritius Council Of Social Services – Président

2. L’Association Laïque pour l’Emploi, la Formation, la Prévention et l’Autonomie (ALEFPA) – Vice-Président

3. Citizens Engagement Platform Seychelles (CEPS) – Secrétaire

4. Rodrigues Council of Social Service (RCSS) – Trésorier

5. La Plate-Forme Nationale des Organisations de la Société Civile de Madagascar (PFNOSCM) – Membre