26 représentants d'Organisations de la Société Civile ont assisté à un atelier de formation sur le thème « Engagement de la Société Civile pour faire avancer l'agenda 2030 au Bhoutan ». L'atelier visait à familiariser les OSC avec les ODD, à leur permettre d'évaluer leurs propres contributions aux objectifs et de lancer une coalition pour le suivi et le reporting. Les 4 jours d'atelier ont été organisés par Helvetas Bhoutan en coordination avec Asia Development Alliance. 

Cette formation de quatre jours a été fournie aux OSC bhoutanaises à la suite d’une invitation de Helvetas Bhoutan à partager les expériences d’ADA en ce qui concerne la formation et le renforcement des capacités sur les Objectifs de Développement Durable. Nous avons commencé l'atelier en fournissant aux participants les informations de base sur les ODD, en utilisant un exercice de narration, pour leur permettre de contextualiser les ODD sous forme d'histoires.  

Les participants ont été initiés à divers interliens thématiques (ODD), l’approche nexus, où ils ont débattu sur le mécanisme de suivi et de révision aux niveaux national, régional et mondial, sur le rôle des OSC dans la collaboration avec leur gouvernement respectif par le biais de révisions nationales volontaires (RNV), sur les mécanismes existants en Asie (Forum Asie-Pacifique sur le Développement Durable (APFSD) et le rôle des institutions des Nations Unies comme la CESAP, le PNUD), le Forum politique de haut niveau (HLPF) et sur les liens entre d'autres mécanismes existants comme le G20 avec les ODD au niveau mondial.  

À la fin du programme de formation, les participants ont effectué la planification des actions stratégiques dans leurs groupes respectifs. Cet exercice avait pour objectif de planifier la stratégie de leur propre organisation au cours des prochains mois et de la positionner en dehors de leur rôle et de leur engagement dans le processus national, pour finalement, relier les deux. Cette stratégie servira aussi comme mécanisme de suivi, non seulement de la formation, mais également comme plan d'action plus visible pour chaque individu et chaque organisation. 

 
Résultats: 

-Les participants ont réussi à comprendre les liens entre les différents thèmes des ODD, ce qui leur a permis de contextualiser leur travail et d'identifier la dimension relative aux droits de l'homme dans chaque objectif. 
-Ils se sont sentis capables de rédiger les rapports parallèles des OSC pour mettre en évidence les lacunes et les défis à affronter dans la mise en œuvre, le suivi et la révision des ODD et de les présenter au gouvernement et aux autres organismes. 
-Ils ont quitté leur zone de « confort » pour débattre et discuter des problèmes grâce à l'apprentissage par les pairs, ce qui ne fait pas partie de leur travail habituel.  
-Les participants se sont sentis confiants de participer à la mise en œuvre et au mécanisme de suivi des ODD au niveau national, et de former des personnes dans leurs circonscriptions respectives. 

Élément marquant: 

L'un d'eux a raconté : « plus tôt, nous n'aurions pas compris un mot sur les ODD pendant les réunions avec le gouvernement ou les OING, mais après cette formation, nous serons en mesure d'échanger avec eux avec davantage de confiance et de connaissances sur le sujet, et d'interagir avec nos communautés ».